News

Revue de presse Décembre

Tuesday, December 18, 2018 - 11:15am

L'URPS médecins libéraux d'Auvergne-Rhône-Alpes ouvre sa plateforme de prise de rendez-vous en ligne
Les médecins qui y adhèrent bénéficient par ailleurs d'une inscription automatique au réseau social pour les professionnels de santé (RSPS), lancé en 2016 par l'URPS dans le cadre du programme Territoire de soins numérique (TSN) (voir dépêche du 19 février 2018).
Dans le cadre du programme TSN, l'URPS a également développé un carnet de vaccination électronique et une plateforme de recueil des données pour le suivi des patients insuffisants cardiaques et obèses, rappelle-t-on

http://www.ticsante.com/story.php?story=4365&mjeton=alWUytSXA2XeLaaGM5_oh3-JrzAwU3DygwKizJW4xITBx-3j6n75F1lz9ymVlMwlxmICmZZrdntW17ta5_Nys7WTbEMjYEDm&owner=5452447

Baromètre numérique 2018

La santé à l’ère numérique : un fort potentiel de développement Une personne sur deux utilise internet pour rechercher des informations sur sa santé ou celle de ses proches (+9 points en 3 ans). 37 % de la population (46% des 18-24 ans) est prête à améliorer ses habitudes de vie, à communiquer avec son médecin ou à contrôler son état de santé grâce au numérique. Les marges de développement des usages numériques en santé sont donc importantes, en particulier chez les jeunes adultes.
https://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/dossier-de-presse_barometre-du-numerique-2018_031218.pdf

Detection allergène 
Fondée en 2013, Nima propose une solution permettant de tester des aliments pour détecte la présence d’allergènes : l’arachide et le gluten. Disponible depuis deux ans aux Etats-Unis, le testeur d’arachide portable arrive en France et sera suivi début 2019 par celui dédié au gluten.  
https://www.usine-digitale.fr/article/nima-testeur-portable-pour-les-allergies.N777094

Siemens Healthineers dévoile ses dernières innovations en radiologie et IA (congrès RSNA)
Assistant intelligent, AI-Pathway Companion* a également été présenté à Chicago. Ce système d'aide à la décision clinique accompagne le médecin dans sa prise de décisions diagnostiques et thérapeutiques.
Ces deux innovations devraient faire leur entrée dans les hôpitaux français "courant 2019".
https://www.ticsante.com/story.php?story=4369

2e Forum Derm@to Connecté
http://dermaconnect.fr/medias/files/programmeA4.pdf

Magniense a obtenu le marquage CE
A partir d'un prélèvement ou d'une goutte de sang prise sur le bout du doigt, l'utilisateur peut réaliser "trois tests en 15 minutes, sans maintenance et avec une autocalibration en continu des lecteurs", a-t-elle précisé. Le dosage peut être réalisé n'importe où, et les résultats sont envoyés à l'hôpital, au biologiste ou au médecin via un réseau Ethernet ou la 4G.
L'un des avantages du dispositif mis en avant par Lyse Santoro est qu'il ne contient "que de l'électronique. "Il n'y a pas de moteur, pas de fluide, pas de laser. C'est ce qui le rend robuste et simple d'utilisation", a-t-elle relevé.
Magnisense a déjà obtenu le marquage CE et le remboursement pour deux tests mobiles et connectés pour le diagnostic de l'infarctus du myocarde et de l'insuffisance cardiaque aiguë.
https://www.ticpharma.com/story.php?story=748

CCNE position sur la santé numérique
Les algorithmes, même s'ils sont régulièrement dépeints comme des vecteurs d'optimisation des parcours de santé, doivent encore "gagner la confiance" des professionnels de santé et des patients.
Pour rappel, le Comité consultatif national d'éthique (CCNE), a préconisé d'inscrire dans la prochaine loi de bioéthique un principe de "garantie humaine du numérique en santé", qui pourrait être assurée par des procédés de vérification régulière "ciblée et aléatoire" des options de prise en charge proposées par les dispositifs numériques, et par un "deuxième regard médical humain" à la demande du patient ou du professionnel de santé (voir dépêche TICsanté du 27 novembre 2018).
http://www.ticsante.com/story.php?story=4363&mjeton=alWUytSXA2XeLaaGM5_oh3-JrzAwU3DygwKizJW4xITBx-3j6n75F1lz9ymVlMwlxmICmZZrdnue6BINne25MbWTbEMjYEDm&owner=5457502

CPS intégré au smartphone
Alors que la CPS a soufflé sa vingtième bougie en 2018, l'Asip santé travaille actuellement à sa "modernisation" via un "CPS wallet intégré au smartphone du professionnel", a-t-on appris lors de la Matinale de l'ordre des infirmiers du 4 décembre.
"Nous comptons 1,3 million de cartes CPS en circulation aujourd'hui, 600.000 cartes sont utilisées pour faire des feuilles de soin et près de 600.000 autres servent à faire de l'authentification ou de la signature électronique", a précisé Jean-François Parguet, directeur du pôle "urbanisation et services de confiance" de l'Asip santé
http://www.ticsante.com/story.php?story=4377&mjeton=alWUytSXA2XeLaaGM5_oh3-JrzAwU3DygwKizJW4xITBx-3j6n75F1lz9ymVlMwlxmICmZZrdntH0eTQwGNVF7WTbEMjYEDm&owner=5478933

Information médicale : impact du digital sur la pratique des médecins
La FNIM (Fédération nationale de l’information médicale) avec le soutien du SPEPS (Syndicat de la Presse et de l’Édition des Professions de Santé) a mené une étude sur l’impact de l’information médicale sur la pratique des médecins. Découverte.
https://buzz-esante.fr/information-medicale-impact-du-digital-sur-la-pratique-des-medecins/